Pas de zoo sur le réseau

Avec ce slogan… le ton est donné ! Il n’est pas dans mon habitude et encore moins dans l’esprit de Ma Petite Meute de sortir de l’impartialité, mais il y a des exceptions à tout ! En mettant à jour la rubrique TRANSPORTS du guide collaboratif, je m’attarde ce week-end sur les conditions précises d’accès aux infrastructures de la TAN (pour les non autochtones, il s’agit du service public des transports en commun de l’agglomération nantaise).

Cette semaine, une cliente me sollicitait en urgence pour la location d’une remorque vélo pour son chien âgé devant effectuer le lendemain même une opération lourde. Elle allait en effet parcourir plus de 200km afin d’hospitaliser son toutou totalement paralysé par une hernie discale importante, afin de lui faire subir une opération de la dernière chance. N’ayant pas la possibilité de stationner son camping-car sur le parking de la clinique, elle cherchait une solution pour acheminer son chien immobilisé à bon port…

La remorque vélo dans sa version poussette lui semblait instinctivement la solution la plus simple et souple, pour parcourir en tramway avec lui la distance nécessaire. Quelle ne fut pas sa surprise quand, sur mes conseils, elle contactait la TAN par téléphone en lui expliquant sa situation. La réponse était sans appel :

« Nous n’acceptons pas les remorques pour chiens dans le bus et le tramway. D’ailleurs nous n’avons qu’une tolérance pour les poussettes enfants »

Nous même nous étions fait littéralement jeter au haut-parleur en tentant de rentrer à l’arrière d’un tramway, un soir de très faible affluence et sous une pluie battante…

 

Cette hypocrisie a le don de me faire sortir de mes gonds ! La politique actuelle des transports en commun vire au racisme… Avec un titre que je trouve plus que choquant « PAS DE ZOO SUR LE RESEAU » l’agglomération ne prend pas la voie de l’ouverture, loin de là. Alors que certaines municipalités font le test d’une accessibilité étendue en comptant sur la responsabilité du voyageur, avec ses beaux discours sur l’accessibilité et les déplacements dits ‘doux’, l’équipe politique ne va pas jusqu’au bout de ses idées…

Bouger avec des enfants est parfois déjà limite en transports (nos élus n’ont d’ailleurs sans doute jamais fait la sympathique expérience de prendre les transports avec une poussette qui manque de se renverser au choix à chaque freinage du conducteur de bus, ou au moment de la soulever pour gravir les marches des anciens tramway toujours en circulation), alors avec ses plus fidèles compagnons… n’en parlons pas.

signaletique bus tan nantes

Par contre, dès qu’on parle cycles, toutes les portes s’ouvrent comme par magie ! « Le vélo prend le tramway » scande la TAN. Le champ lexical est tout l’opposé du précédent ! Bah voyons : très utile et logique, le vélo dans un tramway… Soit. Cela n’excuse pas un minimum de respect. Le ‘zoo’ ?? Mais pour qui se prend-on ? On le sait, l’animal n’a jamais été autant aimé et pourtant si décrié, il fait partie des vrais nuisances au même titre que la cigarette. Qu’à cela ne tienne….

Les propriétaires de chiens sont pourtant pour leur TRES GRANDE majorité des citoyens responsables et très soucieux de leur environnement – oui oui, punks à chiens inclus. Ils ne laissent pas traîner leurs déchets, et ne fument pas. Ils ont soif de mobilité autant que les autres, et ils savent mieux que quiconque se faire tous petits.

Alors MERDE, stop à l’extrémisme, et VIVENT LES CHIENS !

 

 

 

Humour, loi et déshumanité

J’affectionne tout particulièrement la signalétique dédiée à nos fidèles compagnons… qu’elle soit inventive, mensongère, humoristique, et malheureusement souvent répulsive, j’aime collectionner les clichés de mes trouvailles, au fil des balades, des voyages, etc.

Mais rien ne va plus ! Mon impasse est jonchée de crottes de chiens, et mon voisin vient d’accrocher une pancarte ‘Attention chien méchant’ sur sa porte… alors qu’il n’a pas de chien ! Qu’à cela ne tienne, il est temps de ressortir la petite céramique que nous avions tant bien que mal accrochée sur notre clôture en banlieue, et qui en dit long sur notre petite meute à nous 🙂

pancarte

Un peu plus sérieusement, Patawouf, mon ami le chien clermontois à cape rouge, nous en dit un peu plus sur la pratique, et la réglementation en vigueur : http://blog.patawouf.fr/avertir-de-la-presence-dun-chien/

Son blog (plus exactement, celui de son maître éducateur canin) est une mine d’informations, tant pour le maître que pour une vie en meute harmonieuse (infos, conseils, bonnes adresses et randonnées citadines) ! C’est la première marche cani-citoyenne qui nous avait réunis à Paris l’an dernier : ou ‘quand 2 duos de border et labrador provinciaux se rencontrent sur la plus belle pelouse parisienne pour faire avancer un peu les mentalités quand à la place du chien en ville…. si si, on y croit ! D’ailleurs on remet ça dimanche prochain !

Bref, bref… Incivilités, protection de l’espace privé, repli sur soi et interdictions en tous genres ne nous rendent pas meilleurs… et nos chiens font décidément de beaux bouc-émissaires !

Merci Alfred

Pour cette instructive infographie parisienne… Mais il faut agir vite, la population canine commence bel et bien à décroître, au profit des félins. Pourquoi ? De nombreux propriétaires (ou non) vivent le chien comme une contrainte. mercialfred