Révisons nos classiques

« TOUT EST BIEN sortant des mains de l’Auteur des choses, tout dégénère entre les mains de l’homme. Il force une terre à nourrir les productions d’une autre, un arbre à porter les fruits d’un autre ; il mêle et confond les climats, les éléments, les saisons ; il mutile son chien, son cheval, son esclave ; il bouleverse tout, il défigure tout, il aime la difformité, les monstres ; il ne veut rien tel que l’a fait la nature, pas même l’homme ; il le faut dresser pour lui, comme un cheval de manège, il le faut contourner à sa mode, comme un arbre de son jardin. »

Livre Premier, Emile ou De l’éducation, Jean-Jacques Rousseau

Cet extrait peut se passer de tout commentaire ! Il est si universel et intemporel que l’on ne peut qu’en rester sans voix et songeur quand à la bêtise de l’être humain. Alors c’est vrai, certains me diront que Rousseau était le moraliste le plus mal placé pour donner des leçons… Quelques pages plus loin, il constate en effet tout aussi joliment les vertus de l’allaitement sur l’enfant, alors que lui-même a abandonné ses propres rejetons à l’assistance publique.

Certes… J’avais tout de même envie de partager ces quelques lignes, qui me glacent le sang : comment pouvons-nous garder la tête si haute au début du XXIème siècle alors que nous faisions DÉJÀ un constat si alarmant à une époque où les civilisations n’avaient pas aussi visiblement détruit et façonné la nature ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s